Ce 6 juin, Ecolo présentait ses têtes de liste pour les élections provinciales dans les districts de Namur, Andenne et Gembloux et leurs priorités pour une province + verte, + solidaire et + éthique. Découvrez leurs priorités ici 20180606 CP Présentation couples de tête provinciaux.

 

 

 

Georges BALON-PERIN
Tête de liste pour le district de Namur
Namur – 58 ans – Avocat
Participer à l’amélioration du vivre ensemble au travers d’une implication citoyenne forte est le fil rouge de la carrière de Georges Balon Perin
Professionnellement, il a travaillé comme brasseur indépendant au sein de l’entreprise familiale implantée à Namur depuis 1812 et a ensuite travaillé pendant une dizaine d’années comme cadre commercial auprès du géant belge de la bière.
En 2010, il ne se retrouve plus dans l’évolution de cette multinationale et intègre Ecolo en tant que conseiller politique.
Elu conseiller provincial en 2012, il mènera la liste Ecolo aux élections provinciales de 2018 dans le district de Namur.
Depuis 2016, il entame – à 56 ans – une carrière d’avocat au barreau de Namur à laquelle le prédestinaient ses études en Droit.
Sur le plan privé, il est marié à Denise MUKAZ, infirmière au quartier opératoire du CHR de Namur. Georges et Denise sont parents de deux grands enfants (21 et 19 ans), étudiants tous les deux.

Isabelle GENGLER
Seconde de liste pour le district de Namur
Malonne – 50 ans – Enseignante

Namuroise d’origine, après un passage à Fosses-la-Ville, Isabelle a choisi avec sa famille, de vivre à Malonne, dans un habitat groupé. La solidarité, l’usage parcimonieux des ressources, le partage de l’espace et du matériel, les déplacements à vélo … sont pour elle un bonheur quotidien et une manière de vivre en harmonie avec ses valeurs et ses idéaux.
Isabelle est enseignante à l’Institut Saint-Louis de Namur. A travers ses cours d’histoire et par le biais de son implication dans différents organes de l’établissement, notamment la cellule mobilité, elle pense qu’être prof c’est bien plus que transmettre du savoir.
Tous nos gestes portent, si petits soient-ils, en tant que consommateurs, électeurs, producteurs de déchets … à travers les choix que nous posons nous pouvons contribuer à rendre le monde plus juste, plus solidaire et plus durable. C’est pourquoi, à travers sa vie de famille, ses différentes activités, ses choix de vie et ses engagements, Isabelle souhaite être actrice de changements.

Hugues DOUMONT
Tête de liste pour le district d’Andenne
Andenne – 52 ans – Economiste

Namurois d’origine, Hugues est devenu andennais il y a 25 ans et habite depuis 15 ans le village de Petit- Warêt. Professionnellement, Hugues est professeur dans l’enseignement supérieur en économie appliquée depuis 25 ans tout en ayant eu d’autres expériences comme consultant ou conseiller budgétaire d’un Ministre. Hugues a exercé plusieurs  fonctions internes à ECOLO à titre bénévole  et des mandats locaux ( tout en évitant le cumul au même moment ) depuis 15ans: conseiller communal , conseiller de police ou encore administrateur du BEP expansion économique et/ ou administrateur d’une société de logements  cela lui donne un background et une expérience pertinente pour appréhender les matières provinciales et toutes celles où la supra-communalité peut apporter un plus. La culture, la mobilité ,  le tourisme  et le tri des déchets où la Province est compétente  mais bien d’autres encore retiennent toute son attention.

Marina MIRKES
Eghezée – 55 ans – Coordinatrice pédagogique
Seconde de liste pour le district d’Andenne

C’est dans le village de Noville-sur-Mehaigne dans la commune d’Eghezée que Marina a posé ses valises il y a plus de 20 ans. Son engagement dans un mouvement de jeunesse lui a fait découvrir les principes de la participation qu’elle met en œuvre dans ses engagements. Elle travaille comme coordinatrice pédagogique des travailleurs dans le secteur de l’insertion socioprofessionnelle en Wallonie au service des publics les plus éloignés de l’emploi et. Elle est engagée dans sa commune et dans son village, dans l’école de ses enfants, comme membre de la Copaloc…
C’est à travers des gestes quotidiens, des rencontres de l’autre différent, des engagements petits et grands comme le développement d’un potager collectif, la réduction des déchets, le soutien à la création d’une épicerie locale, un service d’échange local, le développement de la mobilité douce, la consommation locale et issue des circuits courts…qu’elle construit aujourd’hui avec d’autres le monde de demain.

Bénédicte ROCHET
Tête de liste pour le district de Gembloux
Mettet – 42 ans – Historienne

Bénédicte habite en Province de Namur depuis 15 ans. D’origine carolo, elle a choisi avec son compagnon de s’installer à Mettet pour offrir à leurs deux garçons un cadre de vie de qualité. Docteure en Histoire, son parcours professionnel l’a emmenée de Bruxelles à Paris en passant par Namur où elle est aujourd’hui première assistante et chargée de cours à l’Université. Spécialiste des deux guerres mondiales et de l’histoire du cinéma, elle participe à différents projets culturels, patrimoniaux et mémoriels développés en Province de Namur. Membre d’Ecolo depuis 2012, elle a été co-secrétaire de la locale de Mettet. Curieuse et dynamique, pragmatique et rigoureuse, Bénédicte veut œuvrer pour une société alternative, créative et solidaire.

Philippe GREVISSE
Second de liste pour le district de Gembloux
Gembloux – 67 ans – Ingénieur

De 2000 à 2012 il y fut Président du CPAS et Echevin des Finances, particulièrement sensible à la dignité humaine tant des personnes en difficulté que des agents du CPAS, et à une gestion rigoureuse. Il est actuellement conseiller communal, engagé dans une opposition « constructive », pour faire de sa commune une Ville en transition, plus sociale, plus solidaire, plus humaine et plus verte. Ingénieur de formation, il continue coacher des équipes et des chômeurs âgés. Au sein du SEM asbl (Service Entraide Migrants) il milite pour rendre sa commune hospitalière et faire de la multiculturalité une richesse. Au sein d’Agricovert scfs, il défend l’agroécologie, une rémunération équitable des producteurs bio et une alimentation « circuits courts ». Son jardin, des randonnées vélo, la guitare, le chant au sein d’un ensemble vocal et la méditation sont ses lieux de ressourcement.

Share This